• Marlène

Lupin, dans l'ombre d'Arsène

Cela faisait un moment que je voulais reprendre des chroniques culturelles sur ce blog mais je n'arrivais jamais à décider avec quoi commencer, une série ? Un film ? Un livre ?

J'ai fini par me dire que je voulais écrire cette semaine, donc je vais vous parler de la dernière série que j'ai vu et en faisant quelques recherches, je pense que je fais bien et je vais vous expliquer pourquoi !


Une série Netflix

Omar Sy porte donc une série française produite par Netflix, dans laquelle il incarne le héros Assanne qui décide de s'inspirer de son héros Arsène Lupin, le célèbre gentleman cambrioleur, héros créé par Maurice Leblanc, pour découvrir la vérité sur son père.

8 femmes de François Ozon

En soi c'est une bonne série, peut-être pas celle de la décennie mais un divertissement bon avec une très belle photographie et des acteurs que j'apprécie. Après, il va falloir longtemps avant que je vois Ludivine Sagnier autrement que comme cela :


La où ca commence à me chauffer les oreilles ...

... c'est en voyant les notes de la série sur Allocine

2,1/5 pour les spectateurs

3,4 /5 pour les "critiques"


La pire critique est signée Le Point : "Les scénaristes adaptent Leblanc, mais ils auraient dû aussi relire Shakespeare, qui rappelait toujours que les fictions les plus crédibles sont celles qui soignent leurs seconds couteaux. Ici, hélas, pas de fine lame et, en l'absence de protagonistes avec assez de chair (Assane Diop en tête), le spectateur a du mal à savourer ces péripéties bien frugales en crédibilité."


et Première écrit ceci :

"Netflix modernise intelligemment le mythe d’Arsène Lupin avec un Omar impérial en gentleman cambrioleur obsédé par sa soif de vengeance. Le scénariste anglais George Kay (à qui l'on doit l'anthologie Criminal, déjà sur Netflix) a donc imaginé un héritier d’Arsène, avec gadgets et technologies, un cambrioleur à la morale rebelle et à l’intelligence fluide. Sexy, smart et contemporain."


Alors oui il y a des invraisemblances et des facilités, mais réduire cela à une simple adaptation des romans, déjà relisez les romans ! Pour revenir sur la critique que les personnages sont creux, j'ai plusieurs choses à dire. Pour une première partie d'une série ( 5 épisodes) donnez-vous le temps. Moi ça ne m'intéresse pas de tout savoir des personnages minute 1, et si je me centre uniquement sur le personnage principal, n'est-ce pas là tout le sel du héros, de ne jamais savoir qui il est vraiment ? De ne pas connaitre ses pensées ou ce qu'il va faire plus tard ? La série sait où elle veut nous emmener et moi ça me va bien. Je suis en règle générale un très bon public quand il s'agit de divertissement et c'est bien ce dont il s'agit ici. Pour moi c'est une des meilleures séries françaises, qui est sortie depuis bien longtemps. Après, effectivement, même moi (et c'est dire) j'arrive à prévoir ce que la production pense être des cliffhangers géniaux... Bon là je peux pas rattraper !


Pour moi il faut au moins voir cette série pour la photographie, donc gros Big Up aux directeurs de la photographies : Christophe Nuyens & Martial Schmeltz, qui montrent au monde entier à quoi ressemble Paris. Et pas la version fantaisiste de "Emilie in Paris"... Entendons nous bien j'ai adoré cette série qui combine à la fois suffisamment de romantisme niais et d'exaspération chez les parisiens pour me plaire, c'est même le combo parfais.. Mais là n'est pas le sujet.


Pour conclure, si ce n'est pas déjà fait, ouvrez votre compte Netflix ou prenez les codes que vous utilisez d'habitude, car oui on le sait c'est ce que vous faites, et regardez la série pour vous faire votre propre avis !


Et si vous voulez aller plus loin, lisez donc les aventures d'Arsène Lupin


9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout