• Marlène

L'URBEX - L'exploration urbaine, explorer le temps ?

Mis à jour : 4 nov. 2020

C'est lors d'un dimanche après-midi d'octobre, un des derniers ensoleillés que nous sommes partis nous balader dans notre quartier et notamment dans le bois du Loret. C'est un lieu que j'affectionne particulièrement je vais y marcher voire courir presque tous les jours et pourtant j'ai l'habitude de rester gentiment sur les sentiers. Pour une fois, nous avons fait une exception...


L'exploration urbaine c'est quoi ?


L’exploration urbaine, ou urbex (de l'anglais urban exploration), consiste visiter des lieux construits et/ou abandonnés par l'homme. Pour certains, cette pratique inclut également la visite de lieux interdits, cachés ou difficiles d'accès. En somme, il s'agit de découvrir des lieux souvent abandonnés ou en friche, difficile d'accès et parfois interdits.

On retrouve par exemple : des tunnels de métro, des catacombes, des chantiers de constructions etc.


Née aux Etats-Unis dans les années 1990, cette pratique a pris de l'importance avec l'émergence de Youtube, elle fascine et intrigue des personnes dans le monde entier. Contrepied total au tourisme ordinaire, l'urbex se pratique partout, dans son quartier ou en vacances, l'important étant de toujours être en sécurité! Avec ses sous-catégories, la toiturophilie ( l'exploration des toits), la cataphilie ( des souterrains et catacombes), ses dérives : l'urbex se fait aussi en livre, en photos, en live instagram, elle est une pratique complète, culturelle et artistique. Incontournable aux Etats-Unis, en France elle a surtout était popularisé avec Instagram et les réseaux sociaux de manière générale.


A découvrir


Le parc du Loret et son château


Me concernant, j'ai débuté l'urbex à la découverte du Château du Loret et son bois, enfin ses bâtiments annexes. Le château en lui-même étant sous surveillance vidéo, j'ai préféré m'abstenir.

Toutefois, au fond du bois du Loret, soit après les terrains et autres équipements sportifs abandonnés, se dresse un bâtiment immense et abandonné depuis plusieurs années déjà.

Je n'ai pas réussi à déterminer quel en était son usage, je suppose qu'il s'agit d'un ancien centre de loisirs car de nombreuses grandes pièces sont présentes et identiques, reliées par des couloirs vastes.


Toutefois, voici les éléments que j'ai trouvé concernant ce domaine via la Ville de Cenon :

Le domaine du Loret fut la plus grande propriété viticole de CENON. En effet, outre l’élevage, le domaine produisait une trentaine de tonneaux de vin rouge en 1840. Le nouvel acquéreur, Edmond SURSOL, aménagera une laiterie moderne et en 1874, il produisait sur les 12 hectares de vignes 82 tonneaux de vin blanc. Ce domaine sera vendu à la ville de BORDEAUX en 1950 / 1951, pour y installer diverses activités.


Si ma curiosité reste assouvie, la visite a été intrigante et surprenante, une petite aventure d'un dimanche pré-confinement. Et si d'aventure vous venez faire un tour par le haut Lormont, prenez 15 minutes pour vous balader dans le bois du Loret !


A noter :

La Ville de Cenon a bien conscience du potentiel de ce parc et de son environnement car un important projet de réhabilitation de l'ancien stade et des équipements alentours est en cours au sein des équipes municipales.

Pour en savoir plus sur le projet de réhabilitation





35 vues0 commentaire